andré lebonAndré Lebon est décédé ce 9 novembre 2017. Cet historien, par ses recherches et écrits, par son talent de conteur, par sa voix (et quelle voix !) a été le chantre de l'Ostrevant. Escaudain, sa ville natale, Denain ou encore Bouchain ont, sous sa plume, bénéficié des plus beaux récits. 

Il est des hommes qui œuvrent des années durant pour retrouver, puis écrire, rendre accessible et conter l'histoire locale, celle de nos villes et villages. Je pense à André Jurénil, Francis Dupire, André Canivez, Gilbert Dhenain, et naturellement André Lebon.

Né à Escaudain le 16 juillet 1926, inpecteur des impots de profession, André Lebon se passionne pour l'histoire de sa ville et au delà des Mines (notamment de Jules Mousseron) et de l'Ostrevant.

Il est l'auteur de nombreux ouvrages :

  1. Le pays de Denain - Bouchain (1972)
  2. La vie quotidienne du mineur en 1900 (Éditions Association des Amis du Musée. 1976)
  3. Les mots de la mine (Ed. Les Amis du Musée d'Escaudain 1975)
  4. Histoire des Sociétés de Musique du Nord (Harmonie Municipale Escaudain. 1977).
  5. Escaudain au fil des siècles (ouvrage collectif. 1978)
  6. La vie en Ostrevant, au XIXe siècle (Editions Eklitra 1979)
  7. Martin du Tiss, mineur en 1900 (Éditions Jean Pierre Delarge 1979)
  8. Escaudain. (Ouvrage collectif. 1991)
  9. Regard sur l'Ostrevant (Editions Guy Cattiaux 1995)
  10. Escaudain. Mémoire en images . Ouvrage collectif. Tome 1 (Editions Sutton 1998)
  11. Escaudain. Mémoire en images . Ouvrage collectif. Tome 2 (Editions Sutton 2002)
  12. Le Pays minier au temps de Jules Mousseron (Editions La Voix du Nord. 1999 puis 2003)
  13. L'estaminet du Coron Vert (Editions Nord Avril 2005)
  14. Escaudain, mémoire d'un village d'Ostrevant (Editions Nord Avril 2007)
  15. Petites Histoires du Pays des Mines (Editions Nord Avril 2008 )

andré lebonIl est l'un des fondateurs de l'association des Amis du Musée d'histoire locale d'Escaudain. Cette association est officiellement créée le 1e janvier 1971. Les présidents d'honneur en sont Jules Pétillon, maire d'Escaudain et Francis Dupire, historien. André Lebon en assure la présidence, avec à ses cotés, entre autres D.Béluriez, R.Coene, Mme Tombal, Mr Léger, et aussi messieurs Leclercq, Blervaque, Bonhomme, Bourlon, Clarisse, Coudert, Dehon, Dhenain, Deroubaix, Van der Elst, Wattrisse ou encore Mesdames Delannoy et Flament.

Cette association réalise un grand travail de collecte d'objets et documents jusqu'en 1976. A cette date, la municipalité installe le futur musée dans la maison de l'ancien hôtel de ville, rue Paul Bert. André Lebon, fait don du produit de la vente de ses livres à l'association des Amis du Musée. En complément, une souscription publique est lancée.

C'est le 20 novembre 1977 - il y a exactement 40 ans - que le musée d'Escaudain est inauguré. 

André Lebon occupe alors la fonction de conservateur (il le sera jusqu'en 2002). La présidence est assurée par Mme Josiane Léger (avec, pour la seconder, Mme Yvette Griffon et M Gilbert Bourlon). Difficile de citer toutes les femmes et tous les hommes qui œuvrent alors à la réussite de ce musée. En plus de noms déjà indiqués, j'ajoute ceux de Gilbert Dhenain, A.Senechal, J.Wlodarczak, J.Girondon, Mme Zamagna, Henri Cagnaux, Léon Bourez, Mme Bremski, JC.Obin, Albert Dhenain, H.Thermy, J.Thirrion, A.Clarisse,M.Wacal, P.Hardy, ...

Fils de Marceau Lebon, clarinettiste et fondateur de l’École de Musique, André Lebon occupe avec brio le poste de Président de l'Harmonie dès le début des années soixante. Il est alors à l'initiative du recrutement de directeurs d'harmonie de très grand talent (comme par exemple Marcel Alglave) issus de conservatoires de musique du Nord. Cela va propulser la grande harmonie d'Escaudain parmi les premières de la région.

Sous son impulsion, l’harmonie est aussi à l'origine de l'organisation de la célèbre "Foire à la Saucisse" (sur deux journées) et de voyages pour les musiciens et leurs familles en septembre.

J'ai aussi le souvenir précis d'interventions d'André Lebon  en introduction du concert annuel de l'harmonie. Il vient alors expliquer au public, les œuvres musicales, dans un langage simple et extraordinairement brillant. Une autre façon, pour lui, de rendre accessible la musique, la culture...

André Lebon était également le Président du groupement Artistiques Denaisien.

Pour toutes ses actions, André Lebon est honoré du grade de commandeur des Palmes Académiques.

Francis Dudzinski. Guide-conférencier.

Un commentaire ? une question ?   facebookcourrier

 

Photo : Editions Nord Avril.

Commentaires  

#2 Luc Boda 05-01-2018 21:42
J'étais, à l'inauguration du musée d' Escaudain, avec Maurice Betrancourt (père), représentant les "amis de Bouchain", j'avais à l'époque, une vingtaine d'années, mais, ce qui m'est resté, c'est l' éloquence d'André Lebon, un grand Monsieur !!!!
#1 Pierre Henri 11-11-2017 22:21
un grand monsieur, une fierté pour nous autres musiciens de l'harmonie, condoleances à la famille