denain saint amandLe pont "Gibus" est associé aux secteurs pavés empruntés par la course cycliste du Paris-Roubaix. Il a pourtant une toute autre valeur patrimoniale puisqu'il est le témoin de la ligne ferroviaire qui, à partir de 1895, a relié Denain à Saint-Amand-les-Eaux, en passant par Haveluy, Wallers, Hasnon et Millonfosse. Explications et photos...

Le pont "Gibus"

C'est en 1995 que les supporters du champion cycliste Gilbert Duclos-Lassalle "s'approprient" le pont ferroviaire de Wallers et le baptisent du nom de "Pont Gibus". Gibus, est le surnom de Gilbert Duclos-Lassalle, double vainqueur de la célèbre course Paris-Roubaix, et ce, en 1992 ( après une échappée solitaire à partir de ce pont et longue de 40 kilomètres) et en 1993. Depuis, ces supporters s'efforcent de maintenir ce souvenir.

gibus2

Et ainsi, le secteur pavé (1.600 mètres) qui est associé à ce pont a bénéficié d'une superbe rénovation réalisée par le lycée professionnel horticole de Raismes, et ce à l'initiative de la ville de Wallers.

Sur ce pont a circulé le train de la ligne Denain, Wallers, Saint-Amand-les-Eaux dès 1895.

gibus1

Le terme de "pont" est un peu exagéré. En effet, le tablier ferroviaire est disparu et seules subsistent les deux piles de briques qui aujourd'hui encadrent une  voie pavée. De ce fait, localement, le pont est connu sous le nom de "pont cassé". La petite et charmante route pavée relie Wallers à Helesmes et permet d'accéder à la station d'épuration située sur le coté gauche.

.

Examinons le tracé de cette ligne ferroviaire Denain/Saint-Amand-les-Eaux. Prenons comme point de départ la Gare du Nord, à Denain.

denain saint amand1

Elle est exploitée par la Compagnie des Chemins de fer du Nord. Son inauguration se déroule le 16 aout 1895. Il s'agit d'une ligne à voie unique et à écartement normal (1,435 m), destinée aux transports de passagers et de marchandises. Sur cette carte ci-dessus, nous voyons que la ligne quitte la Gare du Nord de Denain (mise en service en 1883), passe par la Bellevue, pour desservir la gare d'Haveluy, spécialement et uniquement créée à cet effet. Cette gare a été depuis, transformée en restaurant.

denain saint amand3

Sur ce deuxième tronçon, nous avons quitté la gare d'Haveluy. La voie ferrée de la ligne Denain/Saint-Amand-les-Eaux bénéficie d'une "Halte" à l'entrée de Wallers (le bâtiment, construit en 1896, est toujours visible) puis elle contourne la ville, pour atteindre la gare, en décrivant une courbe où se trouve le pont "gibus". La gare de Wallers, dont le bâtiment principal a été détruit en 2007, est importante car elle est desservie par ligne Douai-Somain-Wallers-Raismes-Valenciennes (cette ligne Douai-Valenciennes est ouverte depuis le 17 juin 1846). Ensuite la ligne Denain-Saint Amand part vers Hasnon .

denain saint amand4

Après avoir quitté la Gare de Wallers, la voie contourne le centre équestre, et part vers Hasnon en traversant une partie de la foret. En remontant la route D 40, il est possible de voir l'ancienne maison du garde barrière située sur le coté gauche. A Wallers, le déploiement de cette ligne a généré la construction de 5 maisons de gardes-barrières.

denain saint amand5

Nous voilà à Hasnon où la encore une gare a été construite uniquement pour cette ligne. Celle-ci poursuit vers le nord pour atteindre Millonfosse.

denain saint amand6

Trois gares (Haveluy, Hasnon et Millonfosse) ont ainsi été construites pour cette ligne, avant d'atteindre Saint-Amand-les-Eaux. La SNCF a progressivement cessé les activités de la ligne Denain-Saint Amand : le trafic voyageur cesse dès le mois de mai 1939 (soit après l'intégration de la Compagnie du Nord à la SNCF). Une liaison par autocars est créée pour la remplacer.

© Francis Dudzinski-Ozdoba. Historien et Ecrivain  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

facebook

dudzinskiPour plus d'informations, voir le chapitre 5 ( "fluvial et ferroviaire au service de l'industrie. Page 87 à 113) de mon livre (Pour l'acheter, cliquer sur ce lien : "Denain, histoire d'un bassin industriel") . Francis Dudzinski-Ozdoba. Éditions Sutton. 

Commentaires  

#9 pierre descamps 04-04-2018 09:37
et pourquoi pas la transformer en chemin de randonnée avec quelques petites aménagements pour empêcher le passage des quads et autres conneries du genre
#8 Patrick Genot 26-03-2018 08:19
Toujours aussi plaisant à lire !
#7 daneil routier 23-03-2018 14:38
j'y suis passé si souvent sans avoir l'explication maintenant je sais c'est super
#6 Daniele Michel Lacquemant 23-03-2018 09:23
merci pour ces précisions ! très intéressant
#5 Richard Beaumont 23-03-2018 08:46
Merci pour ce document qui nous fait voyager dans le passé.
#4 Grégory 22-03-2018 22:50
Merci pour ce récit et ces explications sur une ligne de chemin de fer qui a "bercé" mon enfance.
Nous jouions au foot dans le "trou vert" à Wallers. Ce creux recouvert de gazon qui témoigne d'un passage de train jadis...
Plus tard,nous deambulions aussi du côté du pont cassé. Ma grand mère demeurant au fort calot.
Maintenant j'habite Hasnon,et je passe très souvent devant cette maison du garde barrière,et aussi dans l'ancienne gare qui sert maintenant de salle de fête/association.
Merci encore
#3 Castelain 22-03-2018 15:34
passionnant et précis, bravo