BouchainBouchain, ancienne capitale de l'Ostrevant, voit son activité fluviale considérablement confortée avec le redémarrage de la Verrerie Saint-Gobain d'Emerchicourt-Aniche. En effet, le sable, matière première essentielle de la verrerie, est transporté par voie fluviale sur l'Escaut, pour être livré aux quais de Bouchain, puis à la verrerie.

Depuis le 23 Mai 2017, le nouveau four de la Verrerie Saint-Gobain d'Emerchiourt-Aniche est mis en service. Il affiche une capacité de production de 600 tonnes de verre par jour. Pour atteindre un tel volume, la verrerie consomme de l’ordre de 120.000 tonnes de sable par an. Dans ce contexte, Saint-Gobain a opté de nouveau pour le fluvial (comme cela se faisait pour le précédent four).

Bouchain sable verrier

Son fournisseur de sable verrier (la société Samin, située à Moru, dans l’Oise) alimente la verrerie par péniche. Le sable est livré jusqu’au quai de déchargement de Bouchain. De ce site, le sable est ensuite acheminé, selon les besoins, en camion jusqu’à la verrerie. Le nouveau float d’Aniche reçoit 3 à 4 livraisons par semaine, via des péniches de 650 tonnes par livraison.

Ce type de trafic fluvial illustre une fois encore la place essentielle de l’Escaut et celle de Bouchain. Le quai de déchargement y est encore bien modeste. Mais il préfigure ce qui pourrait peut être se développer à terme, lorsque, ou disons, si le tant annoncé Canal Seine-Oise-Escaut ( dénommé Canal Seine Nord) se concrétise enfin. 

Francis Dudzinski-Ozdoba. Historien & Journaliste.mail1

  facebook

 

Aniche SNCF Saint GobainVoir également :" Les trains vont à nouveau passer à Aniche grâce … à la fabrication de verre. La SNCF a testé ses voies par un train d’essai a circulé entre Aniche et Somain dans la matinée du mardi 1er août 2017 de 7h à 10h30. Il s’agirait de permettre à Saint-Gobain de remettre en service sa ligne ferroviaire dès le mois de septembre 2017 pour l’approvisionnement de matières premières et d’expédition de produits finis..(...).. L'Observateur . 26 Aout 2017. https://www.lobservateur.fr/douaisis/douai-et-alentours/2017/08/26/trains-a-nouveau-passer-a-aniche-grace-a-fabrication-de-verre/