abscon 1964Une réplique de l'icône de Notre-Dame de Czestochowa est présentée en France en ce mois d'Avril 1964. Elle séjourne à Abscon et est célébrée par les mineurs de la communauté polonaise de la ville.

 

 

Le magazine du Groupe de Valenciennes des Houillères du Nord-Pas de Calais "Coups de pic, Coups de plume" publie dans son numéro du mois de mai 1964, une information concernant le passage, à Abscon d'une réplique de l'icône de Notre-Dame de Czestochowa.

L'original de cette icône, dénommé également icône de la Vierge Noire, est installée au monastère de la ville Jasna Gora située dans le Sud de la Pologne, non loin des villes de Katowice et Cracovie. Cette icône est un symbole majeur de la foi catholique des Polonais.

Une réplique de l'icône de Notre-Dame de Czestochowa circule régulièrement à travers le monde. Elle est ainsi passée par Abscon le samedi 25 avril 1964, nous précise le magazine des mineurs. Naturellement, sa venue est l'objet d'une grande manifestation religieuse organisée par les mineurs de la communauté polonaise de la ville. Une procession, partie du Foyer Polonais situé près de la gare d'Abscon, remonte l'actuelle rue Émile Zola et se dirige vers le centre ville et l'église où l’icône doit être temporairement installée pour la journée du dimanche.

abscon 1964 

Reproduction extraite, avec autorisation, des pages facebook de Viviane Mattana et des Enfants de Ledoux.

Pour le magazine des mineurs "Coups de pic, coups de plume", il 'agit, avec cet article, de valoriser l'expression publique de l'attachement à la religion, en cette année 1964, des mineurs de la communauté polonaise d'Abscon.

Mais il y a un intérêt, et non des moindres, dans cet article : c'est la photo par elle-même. En effet, nous y voyons à l'arrière plan, à droite, les deux molettes de l'ancienne fosse de la Pensée. Cette fosse a été la première a être mise en activité dans tout le Denaisis dès 1822 (année du fonçage du puits).On peut supposer que le photographe a volontairement réalisé la photo sous cet angle là.

Exploitant un gisement de charbon gras très grisouteux, la fosse de La Pensée a cessé totalement ses activités d'extraction de charbon en 1871 pour être utilisée quelques temps comme puits d'aérage de la fosse Saint Mark, toute proche mais située sur le territoire d'Escaudain. Le puits a été comblé en 1950. La photo présentée est ainsi postérieure au comblement du puits.

DSCF4332 (2) 

Voici ce qui reste aujourd'hui des anciens bâtiments de la fosse de la Pensée.

Francis Dudzinski-Ozdoba. Historien & Journaliste. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

#1 louis teka 09-04-2018 21:09
sur une photo vous voyez des choses que j'aurais pas vu, du coup on regarde la photo differemment