faworkiDans les cités des mines d'Escaudain, Lourches ou encore Abscon, le jour du mardi gras, les français d'origine polonaise préparent des "fagots de carnaval". Il est de coutume d’appeler cela des chrustiki voire des "krusztiki". Mais le nom le plus approprié est faworki . En voici la recette.

Recette des chrustiki  ( terme venant de "chrust", faworki) connue dans les cités des mines d'Escaudain, Lourches et plus globalement dans tout le Denaisis,

faworki

la recette de base repose sur les proportions suivantes : mélanger 300 gr de farine ; 5 cuillères à soupe de crème fraîche  ; 1 œuf + 3 à 5 jaunes d’œufs ; 1 pincée de sel ; travailler cette préparation pour obtenir une pâte lisse. Mais évidemment, libre à de modifier ces proportions et d'ajouter des ingrédients pour parfumer la pâte selon votre gout. Étendre la pâte sur un plan de travail . la découper en rectangles et au centre de chaque morceau faire une fente y glisser une extrémité de la pâte. faire dorer dans l'huile les faworki de deux côtés

Histoire : Ces faworki ne sont pas véritablement, une exclusivité polonaise ou allemande. Il s'agit là d'une des adaptations de la grande famille des beignets. Dans cette catégorie, on trouve bien sur les Croustillons du Nord,  les Merveilles du Sud-Ouest, les Oreillettes en Provence, les Schangalas Beignets de Carnaval Alsaciens, les célèbres Bugnes de la région lyonnaise, les klejner au Danemark ou les klenäter suédois et le chiacchiere italien.

Quelle en est l'origine ? Cela n'est pas clairement déterminé. Les ingrédients de base sont toujours les mêmes. Seules changent, comme je l'ai évoqué, les proportions et les ajouts comme le type d'alcool, la fleur d'oranger, le zeste de citron. Mais, quelle qu'en soit l'origine, cette pâtisserie  illustre un phénomène bien connu en cuisine : celui de la reprise et, surtout, de l'adaptation aux spécificités locales, d'un plat ou, ici, d'une pâtisserie venue d'ailleurs.

Il y a toutefois un élément, majeur, que l'on retrouve dans tous les endroits où l'on réalise ce type de beignets : en effet, ils sont systématiquement préparés à l'époque du carnaval, celui du mardi gras, et implicitement avant la période de carême dans la religion catholique. Et à Mardi gras, on mange...gras, d'où la cuisson dans un bain d'huile...

Francis Dudzinski-Ozdoba. Historien & Journaliste. Contact

facebook

Commentaires  

#6 Bernard Ramon 13-02-2018 13:56
Il faut dire Faworki, c'est le véritable nom polonais
#5 Richard Beaumont 13-02-2018 08:46
Merci pour avoir mis cette recette, ma mère et ma grand-mère en faisaient assez souvent. C'est très bon, surtout quand ils sont encore chauds.
#4 Giuseppina Carmina Di Vincenzo 13-02-2018 08:37
Merci pour la recette, moi c'était ma voisine polonaise qui nous en apportait, ainsi que d'autres spécialités toute aussi bonnes les unes que les autres,
#3 Jean Pierre Michalak 13-02-2018 06:09
Vous êtes formidable En plus on à la recette Merci
#2 Janinka Janinka 13-02-2018 06:03
merci de ce rappel des traditions et d'avoir mis la recette pour ceux qui ne l'avaient pas encore
#1 Marie-françoise Mayeur 13-02-2018 05:59
Merci pour la recette c’est toute ma jeunesse chez les copines polonaise et comme mes parents tenaient un petit commerce des clientes polonaise nous en apportaient toujours c’était une autre époque